L'atoll energetique, une premiere mondiale

beexime energie rtlsrc 201129Le gouvernement fédéral a marqué son accord pour la création de deux îlots producteurs d’électricité au large de nos côtes

MER DU NORD Un atoll énergétique ?! “C’est une première mondiale et elle est belge” , s’est vanté hier Johan Vande Lanotte (SP.A), ministre de l’Économie en charge de la mer du Nord. “Même aux États-Unis, on nous l’envie !”

Le Conseil des ministres a validé hier matin le Plan d’aménagement des espaces marins. Celui-ci prévoit notamment deux zones, à environ trois kilomètres au large de nos côtes, dans lesquelles pourront être créés ces fameux atolls.

Le secrétaire d’État à l’Énergie Melchior Wathelet (CDH) a contextualisé la problématique. La production de l’électricité par l’intermédiaire d’éoliennes offshore (implantées en mer) est subventionnée par les pouvoirs publics. “C’est l’argent du contribuable. Nous nous devons donc de maximaliser l’efficacité des éoliennes.”

Problème : ce type d’engin tourne dès qu’il le peut, pour produire un maximum d’électricité, y compris pendant les périodes de faible consommation (nuit,…). Si bien qu’on arrive parfois à des situations de surproduction. Or, l’électricité est une énergie qui se stocke avec difficulté. La surproduction (l’électricité non consommée) est dès lors perdue… Situation de gaspillage… “Nous avons besoin d’un intermédiaire pour stocker l’énergie” , a expliqué Melchior Wathelet. C’est ici que l’atoll énergétique entre en jeu.

Son fonctionnement est assez simple. En période de surconsommation, le trop-plein d’électricité sera utilisé pour… vider l’eau contenue dans l’atoll. Ensuite, lorsque la demande d’électricité le nécessitera, les vannes de l’atoll seront ouvertes, laissant y pénétrer l’eau et produire de la sorte de l’électricité, comme le fait une centrale hydraulique.

Il s’agit d’une forme de stockage différé de l’électricité. Le processus peut apparemment s’effectuer dans des délais très courts de quelques heures. Et si le principe existe déjà, il sera pour la toute première fois installé en mer.

Le gouvernement a désigné deux endroits pour la création d’atolls : à hauteur du port de Zeebrugge et sur le banc de sable de Wenduine, entre Le Coq et Blankenberge.

Selon nos informations, l’entreprise flamande de dragage DEME serait intéressée par l’une des deux concessions, celle de Wenduine. Celle de Zeebrugge ne semble en revanche pas trouver d’acquéreur en raison des difficultés liées aux travaux de dragage dans la zone. Quoi qu’il en soit, le premier atoll ne devrait pas voir le jour avant une bonne dizaine d’années.

Source : http://www.dhnet.be/infos - le 25 mai 2013

Tags : géomètreexpert immobilier, expertise immobilière, énergie, énergétique

Plan (du) site - Mentions légales - Copyright © 2011 Beexime - Développé par Mediakod