Immobilier a Bruxelles : le grand retour des tours residentielles

Beexime BruxellesDélaissées depuis les années 70, les tours de logement reviennent à la mode à Bruxelles ; une tour résidentielle de 42 étages, l’UP-site, est en cours de construction sur le Quai de Willebroek, tandis que les anciennes tours de Bruxelles séduisent davantage une population jeune.

Bruxelles prend de la hauteur

La construction de l’UP-site, un immeuble résidentiel de 142 mètres de haut, devrait s’achever en 2014. Prix au mètre carré : entre 3.200 et 3.500 €. Il s’agit de la première tour résidentielle construite dans la capitale belge depuis 1972 et les 115 mètres de la Résidence Brusilia, aux abords du Parc Josaphat.

L’UP-site devrait proposer de nombreux services à ses habitants (conciergerie 24 heures/24 et piscine, notamment) et être bordée de bureaux et de commerces. Une ligne de tram (reliant la Gare du Nord à Tour&Taxis) ainsi qu’un parc devraient compléter l’intégration de cette nouvelle tour dans le tissu urbain.

La Belgique, inventeur des gratte-ciels ?

Les premiers gratte-ciels sortirent de terre dès les années 20, et la Belgique faisait alors figure de précurseur européen ; construite en 1932, la Boerentoren d’Anvers fut jusqu’en 1953 le plus haut gratte-ciel d’Europe (88 mètres). A Bruxelles, dès 1935, la Résidence Léopold comptait 14 étages.

Le retour des tours d’habitation à Bruxelles correspond en fait à une tendance de fond ; sur une moyenne de 10 tours de plus de 150 mètres actuellement construites, une seule est uniquement destinée aux bureaux. La tendance immobilière est au multifonctionnel, avec des complexes combinant bureaux, commerces et résidentiel.

Source: http://www.levif.be/

Tags : géomètreexpert immobilier, expertise immobilière, énergie, énergétique

Plan (du) site - Mentions légales - Copyright © 2011 Beexime - Développé par Mediakod