immobilier: Le prix des studios a plus que double en dix ans !

Beexime vendre immobilier valeur expert expertise immobilièreLiège est-elle une ville attrayante pour les investisseurs ?

Certainement. La ville attire tant des Belges « extérieurs » à Liège, comme des Anversois ou des Bruxellois, que des étrangers. Nous pensons notamment aux Hollandais, qui aiment bien la ville. C'est plutôt flatteur : baladez-vous à Maastricht, qui est une ville incroyable !

La présence de l'université et la proximité des frontières ont également un impact important ?

C'est certain ! C'est bien simple : les studios et les petits appartements partent comme des petits pains ! Ils constituent la cible des jeunes qui se lancent dans la vie active, du « bon père de famille » qui envisage un premier investissement et surtout, de parents d'étudiants, essentiellement français, qui ont plutôt tendance à acheter que louer pour loger leurs enfants. Résultat, le prix des studios d'environ 30 m2 a plus que doublé en à peine 10 ans ! Les petits appartements une chambre ont également du succès.

L'influence des étudiants français est aussi marquée que cela ?

Vous savez, ces derniers débarquent par milliers sur le marché locatif. Vétérinaire, logopédie, kiné ou accoucheuse, leur formation se situe généralement dans le paramédical. Chaque année, ils sont plus nombreux. En tant que Français, leurs références locatives sont plus chères et ils débarquent avec des dossiers bien ficelés. De juillet à septembre, le marché est inondé, c'est la folie ! Cela fausse même un peu la donne. L'impact est réel sur les loyers durant ces quelques mois. Un studio que l'on louerait difficilement en décembre partira en à peine 15 jours en juillet. Cette influence s'étend jusqu'aux appartements deux chambres, que certains prennent en colocation, mais ce phénomène est encore limité. Au total, plus ou moins 20 % de nos locations sont le fait de Français.

Liège manquerait-elle de kots ?

Non, il ne manque pas de kots sur la ville. Simplement, ce sont des marchés différents. Les Français ne se dirigent pas tellement vers les kots, avec lesquels la ville est d'ailleurs de plus en plus stricte d'un point de vue urbanistique. Ils optent plus pour des studios ou petits appartements – il ne faut pas oublier qu'ils ne rentrent pas forcément toutes les semaines chez eux, à cause des distances. Les Belges, eux, rechignent plus à débourser un loyer autour des 300 ou 350 euros, d'autant plus que la majorité retournent chez eux durant le week-end. C'est ce franc succès locatif qui pousse le marché des studios et des petits appartements à la vente. Tant les parents d'étudiants que les investisseurs sont attirés par ces biens que leurs enfants peuvent occuper ou qui ne posent aucune difficulté à être loués.

JOEL MATRICHE, PIERRE MOREL, BENOIT MATHIEU, PHILIPPE BODEUX ET PAOLO LEONARDI

source: www.lesoir.be vendredi 30 septembre 2011

Tags : géomètre, expert immobilier, expertise immobilière, valeur , vendre

Plan (du) site - Mentions légales - Copyright © 2011 Beexime - Développé par Mediakod