Moins de decrochage sur les appartements?

istock 000015234792xsmallLes déçus de la Bourse se sont répandus sur le marché des appartements, propulsant les prix à la hausse. En sera-t-il toujours de même demain, alors que les marchés financiers font moins grise mine ?

Non, non, les Belges ne sont pas condamnés à habiter dans un appartement. Mais ils sont de plus en plus nombreux à opter pour ce genre de toit. Certains par choix : les célibataires; les personnes âgées (qui revendent leur trop grande maison pour un douillet plain-pied); les jeunes ménages (parce qu’il ne leur faut pas plus et qu’ils préfèrent la vie urbaine); les jeunes divorcés (car diviser une maison, c’est aussi en diviser les tâches). D’autres se contentent d’un appartement contraints et forcés : car, financièrement, ils ne peuvent se permettre d’acheter une maison; mais aussi parce c’est ce qui désormais se construit le plus, du moins en ville et dans leurs périphéries.

Il y a encore quelques années, la demande sur ce segment vivotait. Résultat, le prix moyen des appartements augmentait moins rapidement (+ 6,2 % par an entre 1995 et 2011, selon les calculs de KBC) que celui des maisons unifamiliales (+ 7,1 %).

Depuis deux ans, la demande sur ce segment a enflé, gros retournement de situation à la clé. C’est que la brique, valeur refuge par excellence (à tout le moins jugée comme telle), a vu se pointer, en masse, les déçus de la Bourse et des marchés financiers. "Beaucoup de particuliers ont investi dans l’immobilier, plus précisément dans des appartements, confirme Johan Van Gompel, senior economist KBC Group. Ou dans une seconde résidence sur la Côte, par exemple." "Ce sont les investisseurs qui ont soutenu le marché immobilier au cours du second semestre 2011", ajoute Julien Manceaux, senior economist chez ING Belgique. Selon lui, la progression des prix des appartements s’est poursuivie et même renforcée en 2012 : + 3,2 % de hausse en 2011, + 3,5 % en 2012.

Sur le front des perspectives, ils marchent - comme tout le monde d’ailleurs - sur des œufs. Puisque ce sont les investisseurs qui ont boosté le prix des appartements, s’ils reviennent à la Bourse, peut-on s’attendre à un net recul dans les mois qui viennent ? "La confiance des investisseurs dans les marchés financiers ne devrait remonter que lentement, répond Julien Manceaux. Ce qui laissera sans doute encore la place à une bonne dynamique sur le marché des appartements en 2013." Le tout à des taux d’intérêt hypothécaire si pas aussi bas qu’aujourd’hui, à tout le moins toujours historiquement bas. Et de pronostiquer, pour 2013, et pour l’ensemble du marché résidentiel (maisons et appartements), une croissance des prix supérieure à l’inflation (entre 2 et 4 %).

Johan Van Gompel est plus perplexe. Non qu’il voie la fin de la crise financière, mais bien, "graduellement", des signes positifs : le Bel 20 a repris 20 % en 2012, note-t-il notamment. Même s’il concède que le "marché est conduit par les taux d’intérêt", il juge que la migration des investisseurs sur la brique sera moindre et que les prix pourraient chuter de 5 à 10 % ! Surtout ceux des appartements puisqu’ils auront perdu une de leurs sources d’approvisionnement.

Sauf à compter avec la démographie et avec le grossissement du nombre de personnes âgées ? "Oui, reconnaît-il, ils ont un impact positif sur les appartements." Au même titre que les célibataires et divorcés. "Mais c’est un impact qui se se mesure en années : 10 ou 15, au bas mot."

Source : http://www.lalibre.be - le 04 janvier 2013

 

Les experts de BEEXIME vous proposent leurs services, notamment pour la réalisation de vos états des lieux locatifs, certificats de performance énergétique, expertises immobilières, ..
 Si vous désirez obtenir des informations complémentaires, n'hésitez pas à contacter notre équipe. Vous pouvez dès maintenant consulter nos tarifs relatifs aux états des lieux et aux certificats PEB.

Tags : géomètreexpert immobilier, expertise immobilière, énergie, énergétique

Plan (du) site - Mentions légales - Copyright © 2011 Beexime - Développé par Mediakod